Hannut

  • HANNUT > DERNIER PETIT MARCHÉ ARTISANAL DE LA SAISON 2016

    Le dimanche 2 octobre prochain se tiendra, déjà, le dernier Petit Marché artisanal de la saison 2016 à Hannut.

    Sur la Grand Place, de 10h00 à 17h00.

    Comme lors de chaque date, une centaine d'artisans authentiques nous rejoindront, sous le soleil espéré !

    Une magnifique saison "en plein" air, marquée par l'arrivée de nombreux nouveaux artisans, issus de l'ensemble du pays.

    Marquée aussi par la progression linéaire du nombre de visiteurs, asseyant ainsi ce qui pourrait devenir notre devise "Qui va piano, va sano" ...

    Cette superbe saison 2016 se poursuivra "indoor" avec le Village des Saveurs des 15/16 octobre, au Marché couvert, et se terminera au même endroit, "en apothéose", avec le Marché de Noël des 3/4 décembre.

    Source > ComPres de Pol.O

  • CE 01 OCTOBRE > CONCERT D'EL SINT-MITCHI & 145ème ANNIVERSAIRE DE LA SOCIÉTÉ ROYALE "LES FANFARES D'ORP"!

    La société royale "les fanfares d'Orp" vous présente son répertoire lors de son concert annuel.

    Cette année sera particulière vu que la fanfare fête son 145ème anniversaire.

     Rendez-vous le 1er octobre au hall communal d'Orp-le-Grand à 20h.

     Entrée Gratuite

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events

    14212663_1264201630280473_3971018596067795202_n.jpg

  • LE 08 OCTOBRE A PETIT & GRAND-HALLET (HANNUT) > PROMENADE NATURE ET PATRIMOINE (INSCRIPTIONS)

    Les sentiers dans tous leurs états !

    A l’occasion de la semaine des sentiers, la Ville de Hannut vous invite à venir découvrir les différentes fonctions que remplissent les sentiers au cours d’une promenade de 8 km à travers les villages de Grand-Hallet et Petit-Hallet.

     Samedi 8 octobre 2016

    Au programme :

    - Visite du Moulin Dardenne à Grand-Hallet.

    - Découverte d’un rucher à Petit-Hallet

    - Jeux géant de l’asbl les amis réunis

    - Verre de l’amitié à l’école de Grand-Hallet

    Le tout en compagnie des ânes Tartine et Biscotte.

    Infos pratiques :

    Départs à 13h et 13h30 depuis la rue des tuileries à Grand-Hallet

    Inscriptions obligatoires avant le 1er octobre 2016 au 019/51.93.68 ou environnement@hannut.be

    Source > Thérèse Torrekens Eco-conseillère Ville de Hannut

  • BILAN DE LA SEMAINE DE LA MOBILITÉ 2016 À HANNUT

    Mobilité scolaire, sécurité et patrimoine

                    A l’occasion de la semaine de la mobilité qui s’est échelonnée du 16 au 22 septembre, la Ville de Hannut a mis en évidence les modes de déplacement alternatifs à la voiture. Plusieurs actions et évènements ont été proposés à cette occasion.

                    La mobilité scolaire constitue un volet particulièrement stratégique pour la Ville de Hannut. Dès lors, des pédibus et vélobus (rangs scolaires à pied ou à vélo encadrés) ont été organisés afin de démontrer qu’une autre mobilité est possible.

    Vendredi 16/09 : Ecole de Thisnes

    Vélobus et ‘gravure vélo’. Pédibus accompagné par Tartine et Biscotte à l’école de Thisnes.

    Vendre 16.jpg

    Grâce au dispositif de la Zone de Police Basse-Meuse présent sur l’esplanade de l’administration communale, près de 30 vélos ont été gravés. Ceci permet d’inscrire le numéro de registre national du propriétaire sur le cadre du vélo.

    Samedi 17/09 :

    Cette journée a permis de démontrer que l’alliance entre la mobilité et le patrimoine (culinaire) peut être savoureuse. Le départ a été donné à 10h00 à l’Office du tourisme de Hannut (Place Henri Hallet 27). Le parcours a permis de découvrir les fours à pain situés à Avin, Villers-le-Peuplier et Abolens ainsi que les produits concoctés par leurs propriétaires. Au menu, pains et confitures du terroir, pizzas et tartes aux pommes.

    Sam 17.jpg

    Lundi 19/09 :

    Lun 19.jpg

    Pédibus, également accompagné par Tartine et Biscotte, à l’école Grand-Hallet.

    Mardi de la Mobilité :

    Mardi Mobi.jpg

    Le personnel communal était également convié à participer à la Semaine de la Mobilité et plus particulièrement mardi après-midi par une découverte des nouveaux chemins réservés aux modes doux sur Hannut. Des conseils en matière de sécurité routière ont été également prodigués par le Conseiller en Mobilité.

    Mercredi 21/09 :

    Mercre 21.jpg

    Pédibus à l’école d’Avernas-le-Bauduin.

    Comme chaque semaine de la belle saison, un vélobus est organisé à l’école de Lens-Saint-Rémy. Preuve s’il en est qu’il est possible de pérenniser l’expérience.

    Jeudi 22/09 :

    Jeu 22.jpg

    Pédibus à l’école de Moxhe

    Vendredi 23/09 :

    Vendre 23.jpg

    Vélobus à l’Institut Saint-Cœur de Marie. Comme chaque année, une balade VTT destinée aux élèves de sixième primaire a été organisée par l’Institut. En plus, des vélobus ont permis de rallier l’école matin et soir.

    Au total, ce sont quelque 400 kilomètres qui ont été parcourus à pied ou à vélo lors de la Semaine de la Mobilité à Hannut ! Un grand bravo à tous les participants et rendez-vous l’an prochain !

    Source > Communiqué de Presse > Ville de Hannut

  • MOBILITÉ À L’ECOLE PRIMAIRE SAINT COEUR DE MARIE HANNUT

    Une balade de 22 km entre Hannut et Cras-Avernas via le Ravel.

    Ils étaient 60, 48 enfants des élèves de sixième année et 12 adultes pour encadrer depuis 10 ans.

    Ce projet était organisé dans le cadre de la semaine de la Mobilite cette année nous avons organisé un vélobus depuis Thisnes, Trognée, Cras-Avernas Avin en collaboration avec la commune Thibaut mortier et Florence Degroot le « Gracq » et quelques parents.

    Un grand merci à mes collègues, Pierre et Anne-Sophie, aux parents de Mathis, à la maman de Cathrina et à la maman de Benjamin. Merci aussi à Christophe Vansnick et à Delphine Peeters ainsi qu'à Jean-Pierre et son papa.

    Une belle équipe

    Source & texte d’Eric Mottet

  • HANNUT > JULES, UN NOUVEL ÉLÈVE EN IMMERSION

    Cette année, l’école communale de Thisnes dont le projet pédagogique est basé sur l’immersion a accueilli un nouvel élève.

    Jules, une marionnette pas plus haute que trois pommes, vient de rejoindre les grands de troisième maternelle.

    Jules apportera tous les jours un indice relatif à l'activité du matin principalement axé sur l’acquisition du vocabulaire néerlandais. Mais le projet va beaucoup plus loin car d’ici quelques jours, Jules retournera durant toute la semaine avec un enfant à la fin de chaque journée. Ce dernier en sera responsable et sera invité à l’intégrer à toutes sortes d'activités avec lui. Jules aura son “cahier de logement” dans sa valise dans lequel les parents résumeront les activités effectuées ensemble et l’agrémenteront de quelques photos.

    Au terme de la semaine, l'enfant racontera son aventure à ses copains de classe.

    Un petit copain rejoindra également bientôt l’école de Merdorp. Outre, le magnifique projet pédagogique et de socialisation, le projet permettra de poser un autre regard sur l’école. En effet, l’enseignant ne sera plus perçu comme le “coteur” ou le “sanctionnateur” mais comme celui qui guide les enfants et les accompagne dans leur progression.

    Ce projet a également pour but d’intégrer les parents dans un projet novateur et porteur de sens qui offrira une plus étroite collaboration entre la maison et l’école. En effet, ces deux lieux de vie doivent constituer des lieux de plaisirs et d’apprentissages.

    Si vous voulez participer à ce type de projet, vous faire plaisir et faire plaisir à votre enfant, n’hésitez pas à contacter la direction des écoles de Hannut 3.

    Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter Mme Sabrina BECQUEVOORT, agent communal au 019/51 63 97

    Source > Hannut Actu N°93 de septembre sur > http://www.hannut.be / SEPTEMBRE-2016-LR.pdf

  • THISNES (HANNUT) > LA RUBRIQUE DE BRUNO HEUREUX > LE RESPECT SE PERD !

    Le respect se perd !

                    Permettez-moi de revenir sur un sujet déjà abordé, il n’y a pas très longtemps, celui du respect. Jadis, ce dernier s’exprimait automatiquement, surtout en ruralité, à l’égard du docteur, du pharmacien, du curé, de l’instituteur. Une image de l’époque - il y a 60 ans !!! - m’est restée en mémoire. Mon père était instituteur ; chaque matin, mon frère et moi nous rendions à l’école en sa compagnie ; lorsqu’une personne nous croisait, elle nous saluait, les hommes retiraient chapeau ou casquette, les femmes inclinaient la tête de ces mots « Bonjour, monsieur le maître et compagnie ! » … C’était un autre temps, au siècle passé, que dis-je, au millénaire passé !

                    Comme le répète un vieil ami - vieux dans tous les sens du terme -, « Le respect se perd ». Et de citer le manque de respect d’enfants pour leurs parents, de parents pour les enseignants, de certains habitants pour leurs voisins, de banques pour leurs clients, de médecins pour leurs patients… Et sa liste d’exemples est loin d’être exhaustive. Il aurait pu ajouter le manque de respect des multinationales pour les membres leur personnel, jetés à la poubelle comme de vieux chiffons ; celui de dictateurs se souciant de leur peuple et de la constitution comme de leur première Rolls-Royce ; celui de chefs religieux manipulant les textes sacrés pour imposer, à des fidèles abusés, des croyances absurdes, surannées et des comportements barbares ; celui d’un Premier ministre déclarant avant les élections « Jamais avec la NVA », mais qui depuis s’en fait le complice servile… Et à tous ces exemples, j’ajouterais sans hésiter, même si cela n’a pas le même poids vital, le nom respect de la langue, des usages, de la simple politesse…   

                    Il m’arrive d’oser, notamment en spectacle, ce jeu de mots « scabreux » : « Notre société est ménopausée… elle n’a plus de règles !!! » Il serait sans doute plus juste de dire que pour les « bons Belges », les règles sont faites pour être contournées. Mais ce qui peut, parfois, n’être qu’une certaine filouterie risque, souvent, de devenir un manque de savoir-vivre ensemble, une forme d’incivilité égoïste.

                    Chez les adultes, surtout les plus âgés, le reproche le plus fréquent vise les comportements irrespectueux des jeunes... alors qu’ils ne font que s’inscrire dans l’air du temps. Sans cautionner ces formes d’irrespect, nous devons bien admettre que si l’exemple vient d’en haut, celui-ci n’est pas toujours à la hauteur de l’attente. Profs irrespectueux, politiques irrespectueux, parents irrespectueux… ne sont pas rares. Où est le respect de l’autre lorsqu’on stationne sa voiture sur le trottoir, pour déposer ses enfants le plus près possible de l’école, obligeant les autres élèves à marcher sur la route, avec le risque réel d’accident ? Lorsqu’un professeur sanctionne, à juste titre, des élèves qui n’ont pas remis un travail à temps, mais, par contre, traîne avant de rendre ses corrections et cotations ? Lorsqu’on gare son véhicule sur un espace réservé aux personnes à mobilité réduite ? Lorsqu’on tond sa pelouse bruyamment le dimanche ? Lorsqu’on jette des détritus et ordures dans les campagnes ? Lorsque des ministres de différents pouvoirs sont incapables de s’accorder sur des mesures urgentes à prendre dans l’enseignement supérieur, créant stress et incertitudes pour les étudiants, leurs parents, leurs professeurs et directeurs, comme c’est le cas en fin de première année de baccalauréat en médecine, en psychothérapie, psychomotricité ? Lorsque le système des bourses d’étude a été changé, mais que ses modalités pratiques ne sont pas encore connues alors que la rentrée en supérieur est déjà effective avec son lot de frais de kot, de minerval, de livres et syllabus…

                    On - vous, moi - éduque essentiellement les jeunes non par ce que l’on dit, par ce que l’on écrit, mais par ce que l’on fait, par ce que l’on est, au quotidien dans la vie de tous les jours. Et si les résultats ne sont pas ceux espérés, il faut avoir le courage - vous, moi -, la lucidité d’en prendre une part de la responsabilité.

    Source & texte de & par > Bruno Heureux.

  • HANNUT: DES PLACES DE PARKING POUR MAXIMUM 10 MINUTES

    Hannut veut réserver au centre-ville des emplacements à courte durée, soit de dix minutes.

    Deux emplacements sont concernés rue Zénobe Gramme.

    L’objectif : offrir une meilleure rotation du parking dans cette rue où les places sont souvent occupées pour de longues périodes. Premiers à en souffrir : les facteurs qui ne trouvent pas toujours un emplacement proche de la Poste

    La création de ces deux zones de stationnement limité à 10 minutes passe par un règlement complémentaire de police. Il a été adopté à l’unanimité ce jeudi soir par les conseillers communaux de Hannut. Pour être mis en application, il doit encore être approuvé par la tutelle.

    L’emplacement des deux places est déjà arrêté : « ce sera rue Zénobe Gramme, en face de la Poste », indique le bourgmestre Manu Douette. Un choix qui ne relève pas du hasard. Il le justifie notamment par la présence de commerces dits « rapides », comme le Night and Day. Ou encore la … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be

Nos rubriques